5 captivants romans ados LGBTQ+ 

images.jpg

Adams - Samuel Champagne

Note Babelio : 4.4/5

"Je m'appelle Adam, mais, à l'école, on me surnomme Numéro Deux. Parce que je suis le deuxième enfant d'une fratrie de sept. Mon frère aîné a eu la chance de pouvoir partir étudier loin avant que ma mère ne se mette à pondre un numéro après l'autre. Lui, il n'est pas prisonnier de tout ça. Notre maison est trop petite, l'argent manque, mes parents travaillent sans arrêt. Alors, qui s'occupe de changer des couches, de cuisiner, de faire régner la discipline et de jouer au taxi? Moi. Moi qui n'ai aucun temps libre, aucun espace? Mais tout le monde s'en fiche. La famille avant tout, dit-on. Dans ces conditions, impossible d'avoir beaucoup d'amis ou de faire partie de l'équipe de football de la polyvalente. Et il y a Milan? Il voudrait qu'on se voie davantage, mais je n'y arrive pas ! Ce n'est pas juste ! Je n'ai pas demandé tous ces frères et soeurs !J'en ai assez, ça ne peut plus continuer comme ça. Evidemment, quand je le dis à ma famille, on s'engueule. Ce n'est pas la première fois, pourtant je finis par le regretter. Car, quelques heures plus tard, ce n'est pas ma petite soeur Clara, venue me rejoindre dans mon lit, qui me réveille au beau milieu de la nuit. Ce sont deux policiers..."

Empruntez-le, c'est gratuit!

images.jpg

Antonin - Samuel Champagne

Note Babelio : 4.6/5

"S'ils savaient? Cette phrase, c'est toute ma vie. Il y a beaucoup de choses que les gens ignorent à mon sujet. J'ai une famille qui m'aime, des amis, je suis bon à l'école. On dit aussi de moi que je suis un grand artiste. Mon existence est parfaite, semble-t-il.Mais j'en ai eu une autre, avant, avec des parents biologiques qui sont restés dans ma tête, même après mon adoption. Je songe sans cesse à mon père, en colère par ma faute. À ma mère, partie m'acheter un cadeau sans jamais revenir. À ces journées que j'ai passées seul, dans l'appartement, à l'attendre du haut de mes six ans. Je pense à la chance que j'ai eue qu'on ait bien voulu de moi et à tout ce que je dois faire pour qu'on ne m'abandonne pas de nouveau.C'est pourquoi personne ne doit connaître ma douleur. Personne ne doit savoir que je fais des crises de panique ou des cauchemars, parfois même éveillé. Ni ces parents qui me sont tombés du ciel, ni mon frère, ni mes amis. Et surtout pas William, le gars que j'aime, le seul avec qui j'arrive à oublier. Il faut que je garde la tête haute et le passé à l'intérieur. Mais les souvenirs refont toujours surface, et je commence à manquer de force pour les affronter.La collection Kaléidoscope raconte la vie mouvementée de plusieurs élèves qui fréquentent la même école secondaire. Avec des thématiques LGBTQ+ en trame de fond, chaque roman met de l'avant un personnage adolescent."

Empruntez-le, c'est gratuit!

images.jpg

Garçon manqué, Samuel Champagne

Note Babelio : 3.8/5

"« Oh, la jolie petite fille ! » Je suis pas mal sûr que c'est ce qu'on a dit quand je suis né. On a regardé entre mes jambes et le sort en était jeté. Après, ça n'a plus arrêté. « Regarde ses beaux cheveux longs, comme ceux d'une poupée », disait toujours mon grand-père. Et mon frère refusait que je reste dans sa chambre quand il était avec ses amis : « Tu ne peux pas jouer avec nous, je ne veux pas d'une petite sour dans les pattes. » Puis j'entendais ma mère me complimenter : « Éloïse, regarde-toi, ma belle, tu as l'air d'une princesse dans cette robe. »Éloïse. Je savais que c'était mon nom. Mais qui étaient la soeur, la belle, la poupée dont ils parlaient ? Je ne me reconnaissais pas dans ces mots, je me sentais différent et je ne comprenais pas pourquoi. Quelque chose en moi avait mal. Les miroirs et le temps ont répondu à mes questions. J'ai vu un corps de fille. Et pourtant. Malgré mon corps féminin, je sais que ce n'est pas moi. Moi, je suis un garçon. Un gars, un homme, un ti-cul, un dude... Ou vous pouvez tout simplement m'appeler Éloi."

Empruntez-le, c'est gratuit!

images.jpg

Je ne suis pas un gay de fiction - Naoto Asahara

Note Babelio : 3.8/5

"C'est officiel, Léa sort avec Frédérique. Après une nuit de rêve dans un hôtel luxueux, elle redescend toutefois de son nuage. Alexis et Ariane, ses deux meilleurs amis, ont découvert qu'elle était lesbienne. Elle doit tout leur avouer ? Mais pas question de le dire à ses parents ! Craignant que son secret soit dévoilé au grand jour et déçue par la réaction démesurée d'Ariane, Léa décide de renoncer à l'amour de Fred. Un an et demi plus tard, elle fait la rencontre d'Anne, qui devient sa nouvelle copine. Aussitôt, les cachotteries recommencent. Mais Léa n'en peut plus d'inventer des histoires. Une importante décision s'impose à elle : il est grand temps de faire son coming out ! Armée de courage et du soutien d'Alexis, Léa élabore un plan pour parler à ses parents. Comment réagiront-ils ? Seront-ils déçus ? Choqués ? Anne, de son côté, réussira-t-elle à se confier aux siens ? Son père, cet ignoble homophobe, acceptera-t-il sa fille comme elle est ? Vivre sans le silence n'est pas simple et les deux jeunes femmes apprendront que malgré les conséquences, admettre qui l'on est procure un immense sentiment de liberté."

Empruntez-le, c'est gratuit!

images.jpg

Coming out - Kim Messier

Note Babelio : 3.9/5

[LIVRE RÉSERVÉ A UN PUBLIC AVERTI] "Jun est lycéen, et il est gay. Bien que vivant caché, il sait parfaitement qui il est. Fan de Freddie Mercury, il fréquente un homme plus âgé que lui… et marié ! Son seul véritable confident, Mister Farenheit, est une connaissance d’internet avec qui il discute via les réseaux sociaux. Mais quand un matin, au détour d’une librairie, il croise Miura, une de ses camarades de classe, en train d’acheter un manga homo-érotique, son quotidien va petit à petit s’effriter. Car cette dernière, fan de « tout ce qui est homo », ne voit pas l’évidence devant elle. Petit à petit, la lycéenne va tomber amoureuse de Jun… Ce dernier, prêt à tout pour entrer dans le moule et obtenir un bonheur « comme les autres », va essayer de répondre à cet amour. Combien de temps pourra-t-il entretenir ce mensonge ?"


Empruntez-le, c'est gratuit!